lundi 19 septembre 2011

Oh Pétard !


Ce que « Oh Pétard ! «  n’est pas :
-         Une anthologie fessière
-         Une apologie de produits naturels (et cependant illicites) qui font rire bêtement
-         Un brûlot sur la légalisation des armes de poing
-         Les mémoires d’un organisateur de 14 juillet
Non, Pétard, c’est le nom du chien de cette famille. Pétard est heureux jusqu’au moment où ses maîtres se séparent. Quoi ? Deux niches ? Quelle horreur ! Alors Pétard va tenter de les « remettre ensemble ». Jusqu’au moment où il se rendra compte qu’avoir deux maisons, parfois, ce n’est pas si mal que ça et que ce qui compte vraiment, c’est que ses deux maîtres l’aiment…
Christine Davenier a donné à Pétard une truffe irrésistible et chez ses deux maîtres, c'est aussi bien rangé que chez moi...

Oh, Pétard ! Mise en vente le 22 septembre 2011
Texte de Christine Naumann-Villemin
Illustrations de Christine Davenier

Ah, non ! Ça ne se passera pas comme ça ! Ils ne peuvent pas rester séparés, les deux grands, il faut qu’on fasse quelque chose ! Parole de Pétard ! Allez, les enfants, aidez-moi ! Oui, mais Pétard, tu vas le découvrir, même lorsqu'on a deux maisons, on peut très bien être heureux !
A partir de 3/4 ans 40 pages, 210 x 240, en couleurs, relié, pelliculé 13 €

lundi 12 septembre 2011

La princesse réclame !

Le catalogue du Parc des jouets enchantés est formel : outre une couronne, une VRAIE princesse doit obligatoirement posséder une trottinette à paillettes avec les lumières qui clignotent, des images de licorne magique à échanger, un pistolet qui envoie des boulettes de prout et un chien tout frisé avec une laisse qui brille…Eliette et sa cousine Alice y croient dur comme fer.


C'est mon Eliette, ma princesse coquette qui revient... Mon défi, c'était de montrer une petite fille qui "réclame" sans cesse des choses sans en faire une capriciosa. Je la voulais plutôt victime du consumérisme ambiant qu'exigeante. Futée mais naïve. Et pas de leçon de morale !
La voici, elle est à fond dans les "réclames". Elle réclame. Parce qu'elle est convaincue, comme le disent les publicités que c'est la seule façon de devenir une fille géniale.
En vérité, elle EST géniale. Et n'a pas besoin d'attributs pour ça. Elle va le découvrir.
Marianne s'est bien éclatée : l'univers du parc d'attraction est une véritable gourmandise, même moi, j'irais bien y faire un tour...
PS : parents, ne cherchez pas dans les magasins : le pistolet qui crache des boulettes de prout N'EXISTE PAS.