jeudi 5 avril 2012

art et essai


art et essai...



Zinc Grenadine

Vous le connaissez, le meilleur salon de littérature jeunesse du Monde ? (ou presque)
Je vous laisse réfléchir.
Ayé ?
Rooo, c'est tout facile pourtant !
C'est le ZINC GRENADINE !
 C'est à Epinal (oui oui, dans les Vosges !) et c'est trop (des enfants) de la balle.
En amont, il y a des bénévoles (embarqués il y a 10 ans par Clair Arthur, un artiste complet). Et quoi que c'est qu'ils font, gratouillitement ? Ils lisent.
 Et quand l'un d'entre eux aime bien un livre, il crie : "STOOOOOOOOP ! j'en tiens un Vindiou" (on est dans les Vosges). Et ensuite ils appellent le papa ou la maman du livre et ils le plaquent au sol l'invitent.
Cette année, ils m'ont chopée m'ont invitée.
Moi, quand j'arrive, au début, c'est comme ça :
Vous noterez, cher lecteur que je subodore quelque peu perfide, qu'il s'agit bien d'une bouteille D'EAU.

Après, on va dans les classes et on fait les kékés avec les enfants. Et avec les maîtresses. Et avec les autres    papas-mamans de livres. Et avec les organisateurs.Et avec les Vosgiens.Mais attafion ! On rigoule SERIEUSEMENT !
Si tu regardes bien, tu verras que je sais VRAIMENT dessiner les souris.
Moi, j'ai fait environ 240 paires de bisous, inventé 12 histoires, raconté 20 livres avé l'assent  en y mettant tout mon coeur, dessiné les trois trucs que je sais faire (les cochons, les souris, les Ninas) et séparé 4 belligérants en tétine... On n'a rien à penser, on a des chauffeurs en 4L qui vous transportent par-delà les cols sans vous faire vomir et des bibliothécaires qui ont cuit des chouquettes.



Et là, étrangement, j'ai perdu ma bouteille d'eau.

Le ouikenne, on est sous le chapiteau, dans des "Casalire". On rigoule, on revoit les enfants qui font des grands gestes à leurs parents ( "Papa, c'est ELLE, la folle qui a dansé le waka waka avec la passoire sur la tête, elle s'appelle Kritinomannevilain"). On reraconte des histoires, on refait des dessins (encore mieux), on se trompe tout le temps de prénom ("T'es bien sûr que tu t'appelles pas Anatole, Henri ?") et on va au lit à 9 h du soir.*
Image volée à Séverine Vidal  (merci Séverine)
Il fait bon chaud, on fait des bisous à PEF en VRAI !
Attention : cet homme n'EST PAS le Père Noël. En plus, je n'ai aucune influence sur lui : j'ai demandé  le Ken  qui fait du roller en short, et j'ai eu un Pet shop-lapin. La preuve.

Et à la fin, j'ai envie de revenir l'an prochain, pour revoir ça encore une fois :

photo : encore Séverine
Et en aval, on a des gosses heureux. Et pas qu'eux. Merci, les Zingos !
* Une billevesée s'est malicieusement glissée dans cette phrase. Sauras-tu la retrouver ?